Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Autoportraits 

 

Dans les « autoportraits », les élèves avaient créé leur lexique personnel, composé de mots forgés avec les lettres de leur nom et prénom. Puis par divers jeux de déplacement ils devaient se raconter :

 

 

Visage De Mélissa Acher :

 

Mon esprit lisse et raide

Est rare et précieux

Mais sèche

Souvent armée et lâche

Parfois salée par les larmes

Qui sont cachées par mes mèches

 

 

Je suis toujours d’Asie et non d’asile

Mon but, rêver et réaliser

 

Ma vie ? plein d’amies et de rires

Mais plus de larmes sèches

 

C’est clair

J’ai besoin d’air.

 

 

 

 

Visage de Muhammet Cabak :


 

Je suis beau

Je suis muet en classe

Du jus dans un tube

Rubikscube

comme un cube

J’ai un chien c’est même un chat

 

Au magasin un cabas

Le prof dit : Tac ! Bac !

 

J’ai une mèche avec une âme

Des steaks hachés

 

Je suis beau

Dans un coin caché comme une hache

 

 

 

Visage de Fatima Belkasmi :

 

 

Mon visage kaki

Est bel et beau , peu de mal

Mais belek

Les gens d’imam

Sont des bébés

Secs mais bien

Les mamies sont

Le mal ,

et certaines sont

De la mafia

Il est une mite, une mise

En bas, des bals,et des fêtes ,

J’ai rêvé d’un lac de lait

Bas et sec

 

 

 

Visage de Rachid Ikkache

 

 

Mon visage est plein d’ire

Il est rare de voir mon rire

Il ne cache pas son origine, il est dans la dèche

Mes yeux sont riches de rencontres

Mes lèvres sont arides

Et mes sourcils sont raides

 

 

Dans mon visage qui est Haché

Vous pouvez lire le mot Hache

 

Dans mon visage de rides

Il y a des sentiers de raie

 

Mon visage est Radieux

C’est une fenêtre avec une quiche

 


Visage de Sukani Selvakulasingam

 

 

Mon visage de Sukani Selvakulasingam

Mon visage est mal,

a besoin d’un SAMU

J’me sens pas de la mine

Ils l’aiment

Et mes mains seules

Qui les aime ?

 

Mon pays de gamine : il y a des signes

Mais aussi de la musique et du son ,,,

Groupe d’ennemis !

Viens , c’est un musée

C’est cool et non nul, tu pourras t’amuser

Mon pays Maman , Mémé , Nana ! Les amis !!!

Est une porte d’Asie…

 

 

 

Visage de Lakhloufi Amine

 

 

 

J’ai un film de ouf

Je suis fou

mimé dans une foule

Des choses de mâle

et de leur foules

J’ai des bras de mâle

Mes jouets moulés

 

 

Je suis fou comme une âme

 

J’ai crée mon film il sera aimé

 

J’ai un truc de ouf il sera comme une lame

J’ai quelque chose de cool et élimé

 

Mes pieds calent

Je suis aimé d’un fou.

 

 

 

 

Visage de Manale El Gomri

 

 

 

Comme un rare et doux animal

El Gomri Manale, elle a une amie ,

Elle aime les M de mamie, d’amis,

lire omri,

aimer, amour ,

Elle aime un rire,

Une amie formidable,

Elle aime maman et amis, Manale,

Elle a une armée de reines à bonne mine,

Ses larmes d’eau

et un animal normal,

Est à manger comme de l’or,

Elle a une armée

Manale

 

 

 

Visage De Yanis

 

Mon visage est mince

Il est kaki et anis

Un sikh

Mes yeux sont minis

Mes pieds sont secs, une mine

Mes sourcils font du ski

 

Dans l’arbre, il y a un nid

Dans l’arbre, il y a une main

 

En juin il y a des mimes

Celles de mai

 

Mon orteil est un nain

Comme un maïs .

 

 

 

Ecritures automatiques

 

Pour l’écriture automatique, les élèves écoutaient un poème incomplet qu’ils devaient achever. Seuls leurs écrits propres sont ici retranscrits :

 

 

 

 

Bizarre

 

Et c’est cool !

A vous de penser dans votre intérêt.

Puis nous avons choisi la rime pour adultes

Mais nous avons perdu le fil

Aux murs comme on pouvait.

Ce que nous avons écouté

nous a troublés.

En grincent nos dents

Nous l’ouvrons

mais c’est chose ratée

nous avions parlé .

Sur le chemin de la vie nous nous sommes égarés.

Mélissa Acher

 

 

 

Tout et n’importe quoi…

 

Tout et n’importe quoi !

Voilà l’auteur

C’est l’heure de s’amuser

On commence par des mots pour ados

J’entends le vent

Regarder le ciel, comme il est beau

Vent qui souffle BOUM BOUM BOUM !

On voulait voir et on a vu

Faire semblant de pleurer

Sans rien perdre sauf nos chaussures .

Fatima Belkasmi

 

 

 

AMOUR <3

 

Tous les élèves sont Surpris par cet Auteur

Tout le Monde est Heureux

Lover Et Déprimer

 

Et puis On est Passé à L’Adulte

Valeur Et Lourd

 

L’amour Est Fort

Mais C’est Dans le Corps

 

Endors-Toi

Et Profite-Toi

 

Mon battement de Cœur est Si Doux

Que mes Fleurs Poussent

Mais Soudain J’ai Voulu faire des éclairs

Pour ne pas lire

On doit garder notre plus grand Coup de foudre.

 

Sukani Selvakulasingam

 

 

 

Les élèves

 

Tous les élèves sont contents

Et veulent apprendre

Les jeux sont de la lumière

Après leur transparence

Et tous ne voulaient pas la faire

 

Depuis longtemps murmurent les élèves

 

Le cœur quand on s’endort

Il fait comment ?

 

Et qui porte les arbres ?

 

Mais M. bonbon nous a cassés

A cause de cette phrase humoristique

On se sentait pas nous-mêmes

 

Grandir de son âme

Sur la montagne qui nous pourrit

 

Et qui nous blesse dans l’univers

 

Perdre sans honneur

 

 

Bouthouyak Ayman

 

 

Drôle de poème

 

C’était très long et incompréhensible ,

Les jeux m’ont beaucoup appris

L’ignorance est un jeu comme

1,2,3,4 et 5 oulala ça rime

Comme deux gouttes d’eau,

Un, dos, tres je l’ai même fait en espagnol,

De bizarres personnes qui nous disaient 1,2,3,4 et 5 ,

SA dizaient 1,2,3,4 et 5 sa le répetter à chaque fois que je faisais un pas ,

Sa daisais un pas ,

Sa faisait Piouf piouf et plaam 1,2,3,4 et 5 ,

Mais le bruit étaient tellement fort que j’en perdais tous mes mots ,

Pour me faufiler jusqu’au bruit,

Je m’approchais , je m’approchais du bruit

1,2,3,4 et 5 je vois une petite fille joue à la marelle

1,2,3,4 MAMAN mamaaaaan j’ai GAGNE!

Manale El Gomri

 

 

C’était agréable…

 

C’était agréable de l’apprendre

 

C’était agréable de l’apprendre

C’est l’heure de jouer

Et j’aimais pas ça

Et d’autres esprits me viennent

 

A d’autres élèves

Et je n’ai pas trouvé le bruit des lèvres

 

Et deviens violent

Gagner de l’argent

 

Ou se taire

Et prendre l’air

 

Laisser parler les autres

Donner aux autres.

Amine Lakhloufi

 

 

Poème Qui Fini Mal Car Il y a Des Morts

 

Poème qui fini mal car il y a des morts

Car j’ai perdu au poker

Au black jack cousin c’est mort

Et on a fini avec les adultes

Ça prouve qu’on est fort

 

Dans une soucoupe volante il n’y a que des morts

Aux oreilles d’éléphant

Tu crois sourire

Mais c’est qu’une souris

Mais on n’y a rien trouvé que des battements banals

 

Boum, boum comme dans la neige

Quand j’avais froid et que

J’étais tout nu

Mais on a trop parlé en classe

On faisait semblant de rire

Mais le clown ne nous faisait pas rire

Rêve, rêve, je m’envole pour mourir

Yanis

 

 

Poèmes libres

 

Tous ces exercices ont fait marcher l’imagination, et suscité des vocations : quelques élèves ont écrit, sans consigne aucune, des poèmes de leur cru. Florilège :

 

 

La vie

 

Une seule vie
Une seule mort
A quoi ça se résume

Je vais vous raconter ma vie en quelque mots
Un seul grand amour
les amis viennent et repartent
les secrets
les mots
les joies
l’adolescence

Les saisons s’enchaînent


Les jours les nuits
les années passent
puis un jour
tout s’arrête
les regrets ,les pleurs
les oublis…

Rachid Ikkache

 

 

La guerre,

La violence

  J’aime l’école

Ca me servira plus tard dans ma vie

mais ce que je n’aime pas c’est la violence.

La violence n’a pas sa place dans ce monde

Pourquoi tant de guerre,

Tant de haine ?

Il faut supprimer toutes ces armes mortelles.

Pourquoi tant de dictatures ?

Il faut supprimer tous ces hommes

Qui veulent du mal, au peuple et au pays.

Je rêve q’un jour tout les hommes vivent en

Fraternité et finissent par se comprendre

L’or de ce monde est si beau qu’on est aveuglé

Par toutes ces guerres et toutes ces violences.

Soufiane Bouthouyak

 

 

 

 

Je veux partir oui

 

Je veux partir oui loin d’ici ,

Je veux partir oui loin de tout,

De ces regards, des gens sans importance,

Ca me désespère ça me met en rogne

 

Je veux partir loin d’ici,

Je veux m’envoler partir loin d’ici loin de tout

Et vivre loin de vous,

Je crie, j’ai peur, je pleure ,

Une critique enfantine, les cris et le racisme ,

Je n’en veux plus maman papa ne me comprennent pas toujours

Mais au fond oui,

Je veux partir oui pour réussir

Ma vie

Ma scolarité oui je veux partir, m’envoler, loin d’ici

Loin de toi loin de vous ,

Oui je veux partir OUI !

Manale El Gomri

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by